Me taire

(création 2016)

de Sylvain Levey.

mise en scène Olivier Letellier

 

théâtre de récit / à partir de 10 ans (CM2)
durée 55 mn
dans le cadre du projet « écritures de plateau à destination des publics jeunes »
 

 

Paloma et Cristal sont sœurs, deux petites filles que tout sépare : Paloma se consacre aux défilés de mini miss, Cristal a pour passion les châteaux de carte. Elles vivent au Brésil et grandissent dans la favela, avec ses maisons de bric et de broc. Un grand mur les sépare du monde des bulles, les bulles de savon qui font la peau douce, les bulles de champagne qui scintillent au soleil... La jolie Paloma rêve de franchir ce mur, et fera tout pour y arriver ; mais sait-elle vraiment ce qui l’attend de l’autre côté ?


Dès le cycle élémentaire se pose la question du beau/pas beau : on commence à s’interroger sur l’appartenance à une masse, à un groupe, et sur les critères qui régissent cette appartenance. Cet âge rencontre un interstice entre la cellule familiale et le monde : dans cette faille, comment se positionner ? La détermination de ce qui serait beau ou non fait partie de ce questionnement…

 

DISTRIBUTION : interprétation Olivia Dalric / Assistanat Jérôme Fauvel et Cécile Mouvet /Création lumière Sébastien Revel / Création sonore Mikael Plunian / Scénographie Grégoire Faucheux / Création costume Grégoire Faucheux
 

Maintenant que je sais

(création 2015)

de Catherine Verlaguet

mise en scène Olivier Letellier

 

théâtre de récit / à partir de 15 ans (seconde)
format in situ sans technique / durée 55 mn
dans le cadre du projet « écritures de plateau à destination des publics jeunes »
 

15 Octobre 1983, en France. Hélène - journaliste française, correspondante au Brésil - nous raconte l'histoire de son amie Magdalena, farouche opposante au régime militaire en place. Magda lutte pour diffuser ses idées de liberté avec son amoureux, Luis ; ils prennent de plus en plus de risques. Hélène, face aux menaces grandissantes qui pèsent sur ses deux amis, face au détournement de la vérité, entreprend un combat pour la liberté d'expression, aux dépens de sa propre sécurité...


« Maintenant que je sais » invite une comédienne à entrer dans la vie des lycéens, dans leur classe, pour s’asseoir avec eux à la table et ouvrir le débat à travers son histoire.
Elle nous parle directement, nous implique, nous prend à partie dans une proximité physique, scénographique et émotionnelle.  Le temps d’un regard, chaque spectateur devient un personnage du récit, qui s’incarne en lui en renversant le rapport voyeuriste du public sur le comédien.

 

DISTRIBUTION : interprétation Jeanne Favre / assistanat Jérôme Fauvel et Cécile Mouvet /création lumière Sébastien Revel / création sonore Arnaud Véron / création costume Sarah Diehl

 

Je ne veux plus

(Création 2015)

de Magali Mougel

mise en scène Olivier Letellier

 

théâtre de récit et marionnette
à partir de 12 ans (5ème) / durée 50 mn / petit format tréteaux
dans le cadre du projet « Ecritures de plateau à destination des publics jeunes »


Dans un espace de 4m², la comédienne s’accompagne d’une marionnette en bois pour nous conter son histoire. Ce dispositif peut intégrer tout lieu de vie susceptible d’offrir un rapport d’intimité entre le personnage et ses spectateurs, dans un principe de petite jauge.


Brésil, 1985. Dans le car qui la ramène au couvent de Manaus, après avoir retrouvé pour un moment sa maison d’enfance, Sœur Maria Luz se souvient, et nous raconte : Luz derrière Maria, la femme et la petite fille derrière la religieuse. Elle nous emmène au creux de ses mots, jusque dans son passé,  à la découverte de ses souvenirs et à la reconquête d’elle-même. Nous voilà sur le seuil de sa maison, guidés dans ce voyage mémoriel par un objet souvenir, qui semblait nous attendre autant qu’elle : un petit pantin de bois, offert par son père lorsqu’elle était enfant. Portée par la voix des souvenirs, celle aimante de son père, celle effrontée de son amie Rosa, Luz redécouvre son histoire. Dans ces lieux de mémoires et d’enfances sommeille un secret...


« Vous descendez où ? ». Une simple question bouleverse parfois le trajet d’une vie. Ce que Maria Luz découvre de son passé va changer sa manière d'exister, la place qu'elle s'était attribuée dans le monde. Elle s'interroge et nous questionne avec elle : que faire de notre regard ? Peut-on décider de celui que l'on porte sur son histoire, sur sa famille, sur soi et sur le monde ? Peut-on l'apprivoiser, pour décider de notre existence ?


Maria Luz est remontée dans ce car sans bagage, mais avec le poids du passé de son père, qu’elle ne peut porter, qu’elle ne veut pas porter et qu’elle nous livre. Parfois, dire, partager, c’est décider d’avancer.
«Je ne veux plus» se déroule dans un dispositif tri-frontal, dans un jeu de réverbération des regards entre les spectateurs et la comédienne.


DISTRIBUTION :interprétation Maïa Le Fourn / assistanat Jérôme Fauvel et Cécile Mouvet / assistanat marionnette Simon Delattre / création lumière Sébastien Revel / création sonore Arnaud Véron / scénographie Amandine Livet / création costume Sarah Diehl

 

PARTENAIRES Théâtre National de Chaillot / Le Strapontin, Pont-Scorff / Théâtre de Chevilly-Larue / Centre Jean Vilar - Champigny-sur-Marne / Très Tôt Théâtre, Quimper / Arcadi Ile-de-France / Conseil général du Val-de-Marne
DGCA / Compagnonnage auteurs

 

 

dossierJE NE VEUX PLUS
 

 

dossier MAINTENANT QUE JE SAIS

 

dossier ME TAIRE